Non classé

Philharmonie de Paris

A ceux qui se sentiraient blasés de leur playlist du moment, qu’ils soient branchés progressive- trance ou bien pop-chillout, amateur de l’ambiance déchéance du Showcase ou de la mélancolie des séances reggae parisiennes, ne sombrez pas dans la déprime, sachez qu’une alternative est possible ! Face à la routine musicale et au bourrage de crâne de certaines icônes de la musique d’aujourd’hui, la découverte de nouveaux horizons musicaux peut s’avérer efficace. Il n’est jamais trop tard pour diversifier ses goûts : sans aller jusqu’au changement total, avoir plusieurs cordes à son arc ne peut qu’être bénéfique. C’est en quelque sorte le crédo de la toute nouvelle philharmonie de Paris, inaugurée le 14 janvier dernier à Paris, en plein cœur du parc de la Villette. Le projet s’est appuyé sur la création d’un nouvel édifice répondant mieux aux attentes du grand public que l’ex-Cité de la musique, à la capacité trop limitée et à l’acoustique trop faible pour pouvoir prétendre accueillir des concerts d’envergure nationale. Toutefois, cette dernière a été incluse dans le projet, puisque le nouveau bâtiment symphonique, Philharmonie 1, est accolé à la Cité de la musique, rebaptisée Philharmonie 2 pour l’occasion. Elle accueillera des concerts mineurs, et les répétitions diverses des formations musicales. Le chantier fut pourtant longtemps critiqué pour son pilotage chaotique ; commencé en 2009 après 2 ans de retard (il avait été annoncé le 6 mars 2006 par l’ancien maire de Paris Bertrand Delanoë), il fit l’objet de nombreux désaccords au sujet de son financement. Ah, les projets du Grand Paris et leur financement ! Celui-ci a finalement vu le jour le 14 janvier dernier, en présence du président François Hollande. En effet, l’Etat ayant contribué au projet à hauteur de 150 millions d’euros, la présence du chef de l’Etat était de mise. Le concert ne lui fit surement pas regretter son investissement : dans une salle archicomble, il a pu profiter du magnifique Boléro de RAVEL, et par la même occasion constater la superbe acoustique de la salle. Celle-ci est le fruit de la collaboration de Nagata Acoustics au projet, et du modèle de la Philharmonie de Berlin : l’architecte Jean Nouvel, chargé du chantier après avoir remporté le concours de maîtrise d’œuvre, ne s’en cache pas.

Au-delà de la forme architecturale alambiquée et totalement intégrée à l’esprit du Parc de la Villette, on retiendra dans la construction le système d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite pour une fois excellemment conçu, et les efforts de l’architecte pour respecter les normes environnementale. La programmation s’appuie sur deux formations musicales résidentes (l’Orchestre de Paris et l’Ensemble Intercontemporain ) pour proposer des concerts variés : jazz, musique classique, musique du monde… Le tout dans une sélection plutôt avant-gardiste des artistes amenant la touche innovante tant souhaitée par les chefs de projet. Le site se propose donc de renouveler des styles musicaux fondateurs et déjà menacés par la frénésie du neuf. Oui, il y avait urgence, et la Philharmonie de Paris apportera ce renouveau tant attendu à la musique parisienne. En atteste d’ailleurs sa fréquentation : depuis son ouverture, Philharmonie 1 a accueilli plus de 45 000 visiteurs. Si vous souhaitez vous y rendre, on vous conseille d’attendre ; pourquoi pas février, et la reprise musicale du chef d’œuvre de Shakespeare Roméo et Juliette du samedi 14 février, ou bien «  l’Amour dans les opéras de Mozart » le lendemain ? Je laisse ici le lien vers le programme de la saison 2015, en espérant sincèrement que vous y trouverez votre compte.

http://fr.calameo.com/read/002545952302058230eb6?authid=oARJg3qaOIXm

Aurélien GARRIGOU

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Ce1abaker2014 |
Jaimeleschats |
Dehelphia |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Mfinilagro
| les petits de marie
| Passionvoiture